Figurine humaine en bois

Figurine. Collection du gouvernement du Nunavut, photo du ministère de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse, Numéro d’accession 993.074.703.

Figurine humaine en bois

On associerait cette petite figurine humaine en bois, dont le bras gauche manque, à la culture inuit. L’archéologue Sue Rowley l'a découverte sur l’île Igloolik, au site portant le numéro Borden NiHf-4.

Indice
On associerait cette petite figurine humaine en bois, dont le bras gauche manque, à la culture inuit. L’archéologue Sue Rowley l'a découverte sur l’île Igloolik, au site portant le numéro Borden NiHf-4.

Perspective
Les jeux d’enfants, tels que les poupées, s’avéraient un moyen important d’enseigner aux enfants à établir de solides relations, à comprendre les attentes à l’égard de leur rôle et à faire preuve de respect.

Signification
Les enfants inuit jouaient avec ces petites poupées en faisant semblant qu’ils prenaient part aux activités quotidiennes. Elles étaient de petite taille et faciles à transporter et possédaient une très grande valeur. Souvent, les enfants s’amusaient avec des bâtons, des osselets ou des pierres s’ils n’avaient pas de poupée avec laquelle jouer.