Couteau

Couteau. Collection du gouvernement du Nunavut; photo du ministère de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse; numéro d’accession : 990.021.017.

Couteau

Datant de 1893-1894, ce couteau est muni d’un manche fendu en os, décoré de lignes gravées et noircies ainsi que d’entailles à sa base. Il a été trouvé par James Davidson, qui faisait partie de l’expédition menée par Robert E. Peary au nord du Groenland, en 1893-1894.

Indice
Datant de 1893-1894, ce couteau est muni d’un manche fendu en os, décoré de lignes gravées et noircies ainsi que d’entailles à sa base. Il a été trouvé par James Davidson, qui faisait partie de l’expédition menée par Robert E. Peary au nord du Groenland, en 1893-1894.

Perspective
Ce couteau a été reconstitué à partir d'une vieille lime. Rien n’était gaspillé : les Inuit transformaient leurs objets et leur donnaient une nouvelle utilité, plutôt que de les jeter.

Signification
Les entailles à la base du couteau représentaient des événements marquants de la vie du chasseur, événements liés à l’utilisation du couteau. Elles indiquaient que la personne avait dû traverser plusieurs épreuves, et donc qu’elle méritait le respect. Par exemple, une femme attaquée par un loup s’en est sortie en enfonçant son ulu dans le museau de l’animal. Elle a ensuite pratiqué une entaille dans le manche de son ulu, car le fait de tuer ce loup avait permis à sa famille de survivre durant une période de famine. On parait également les vêtements de ce genre de représentation.