Trousse de couture inuit

Trousse de couture, collection du Centre du patrimoine septentrional du Prince de Galles, gouvernement des T.N.-O., numéro d’accession : 965.007.003.

Trousse de couture inuit

Cette trousse de couture inuit comprend un os creusé servant d’étui à aiguilles, une aiguille de cuivre avec du fil de babiche, deux morceaux de bois servant à boucher les extrémités de l’étui ainsi qu’un dé à coudre en os et une pièce pour le retenir, attachée avec de la babiche. Cette trousse fait partie d’une collection ayant appartenue à Sam Otto (1907-1974), prospecteur, mineur et trappeur établi à Yellowknife qui se déplaçait fréquemment pour prospecter et faire de la trappe sur la toundra, au nord-est du Grand lac des Esclaves.

Indice
Cette trousse de couture inuit comprend un os creusé servant d’étui à aiguilles, une aiguille de cuivre avec du fil de babiche, deux morceaux de bois servant à boucher les extrémités de l’étui ainsi qu’un dé à coudre en os et une pièce pour le retenir, attachée avec de la babiche. Cette trousse fait partie d’une collection ayant appartenue à Sam Otto (1907-1974), prospecteur, mineur et trappeur établi à Yellowknife qui se déplaçait fréquemment pour prospecter et faire de la trappe sur la toundra, au nord-est du Grand lac des Esclaves.

Perspective
n/a

Signification
L’étui à aiguille est de conception remarquable. Le bâtonnet permettait à la femme d’attacher solidement l’étui à son amautii. Le dé à coudre est fabriqué à même l’os ayant servi à confectionner l’étui, de sorte qu’il s’insère parfaitement au bout de ce dernier. Le dé est fixé sur un morceau de bois taillé sur mesure, qui bouche l’extrémité de l’étui. Le fil de babiche est déjà enroulé et séparé, et sort par l’extrémité inférieure de l’étui, de sorte qu’il est possible d’en prendre un bout sans avoir à retirer le morceau de bois.