Campement esquimau - détroit du Prince-de-Galles

Campement esquimau - détroit du Prince-de-Galles, vue vers l’ouest. Fonds Dr R. Bell. 1884, archives des T. N.-O., N-1993-006-0003.

Campement esquimau - détroit du Prince-de-Galles

Campement esquimau - détroit du Prince-de-Galles, vue vers l’ouest. Dr R. Bell. 1884

Indice
On liait les poteaux de tentes de façon à créer une petite cheminée au faîte. Aussi, les poteaux étaient plus longs sur un côté et plus verticaux sur l’autre. Le côté long abritait le lit, alors que le plus vertical recouvrait la cuisine et l’entrée.

Perspective
On retrouve partout dans l’Arctique d’immenses anneaux de tentes. Ces dernières étaient faciles à transporter et à ériger. Une fois montées, elles étaient confortables et chaudes. Enfants, nous aimions le sentiment de sécurité que ces grandes tentes de peaux procuraient.

Signification
Les Inuit pouvaient faire des tentes de toutes les dimensions, il suffisait d’ajouter des peaux. Souvent, ils plaçaient deux tentes face à face pour créer plus d’espace communautaire.