Pic/ciseau à glace inuit

AB 126, pic à glace, Inuit, ivoire de morse, 51 cm x 12 cm, collection du musée Glenbow, Calgary, Canada. AB 113, pic à glace, Inuit, ivoire fossile (morse), 19 cm x 4 cm x 3,2 cm, collection du musée Glenbow, Calgary, Canada.

Pic/ciseau à glace inuit

Pic/ciseau à glace inuit

Indice
Le tuuq, ou ciseau à glace, fait d’os ou de bois de cervidé était fixé au manche, qui, lui, était fabriqué avec une défense de morse. On enroulait autour de la main une corde passée par le trou situé à l’extrémité, afin de ne pas échapper l’outil dans l’eau.

Signification
On fabriquait les outils servant à fendre avec la partie la plus résistante des bois de cervidé, soit leur base, au point de contact avec le crâne. Cette partie plus dense pouvait résister aux coups violents que le ciseau à glace devait subir.