Assouplissement d’une peau de caribou

Collection Ledyard pa135396. Collection de Mark Kallauk, S. C. & S.

Assouplissement d’une peau de caribou

Assouplissement d’une peau de caribou

Indice
On devait préparer les fourrures avant de les coudre. Il fallait gratter et assouplir les peaux avec la main et la bouche, les Inuit étant incapables de boucaner les peaux comme les membres des Premières Nations. Contrairement à la peau de phoque, la peau de caribou était facile à assouplir en la grattant.

Perspective
n/a

Signification
Les peaux souples permettaient aux femmes de les tailler et les coudre plus facilement selon les modèles choisis; elles en prenaient grand soin jusqu'au moment des les transformer en vêtements.